Saut à l’élastique, des sensations fortes…

Et si on faisait le grand saut en Aveyron !

 

Je rigole encore en repensant à mon bon copain « Fabrice » qui face à la caméra d’échappées belles reste tout sourire avant de se jeter dans le vide. (voir les 2 dernières minutes)

C’est à peu près la même réaction que j’ai eu (sans la caméra) avant de me jeter moi aussi…

 

On essaye de contenir sa peur tout en se disant que cela va être génial… Qu’à cela ne tienne, il n’en est rien…

Enfin si, c’est génial mais qu’une fois arrivé en bas les pieds sur la terre ferme.

 

 

On enfile le baudrier en vérifiant chaque geste de la personne qui vous assure.

On regarde les scratch aux chevilles et pour une fois on n’hésite pas à demander une dernière vérification.

 

Les serrages bien tendus, on entend cette voie jubilatoire de votre bourreau qui vous annonce « on y va ? »

Heu… ben là on a plus le choix. On aimerait s’échapper mais avec le baudrier et les stabilisateurs aux chevilles, il faut imaginer un pingouin qui tente de semer un guépard. Impossible !

 

Roc-et-Canyon
Antipodes

 

C’est le moment de s’avancer sur la plateforme et de regretter l’instant de cette idée stupide qui nous a traversé l’esprit. Les défis sont parfois insensés.

On hurle, on vole, on rebondit et on trouve ça génial… Quel pied une fois en bas ! On lève la tête et on se dit « je l’ai fait » !

 

Pour sauter à l’élastique en Aveyron :

Antipodes

Roc et Canyon

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *